banner image

Concurrence au niveau mondial

Depuis que le Canada est devenu une nation nucléaire en 1945, son industrie nucléaire s’est forgée une réputation en matière d’innovation et de sûreté, ce qui lui procure également des avantages économiques.

Leadership en matière de technologie

Les réacteurs CANDU

Le Canada est la patrie de nombreuses réussites remarquables dans l’énergie et la technologie nucléaires.

  • Le CANDU, réacteur de puissance phare du Canada, est entré en service en 1961. Au rang de ses innovations figurent la possibilité de poursuivre les opérations pendant le rechargement, ainsi que l’utilisation d’uranium naturel – évitant ainsi la nécessité d’un enrichissement coûteux. Les réacteurs CANDU les plus récents peuvent également utiliser du thorium et recycler le combustible.
  • Les réacteurs CANDU jouissent d’un bilan enviable en matière de sûreté, le réacteur CANDU de démonstration à Douglas Point, en Ontario, étant le premier où a eu lieu une réaction contrôlée par ordinateur, une pratique devenue désormais courante dans le monde entier.
  • Le Canada a exporté des réacteurs CANDU en Argentine, en Chine, en Inde, au Pakistan, en Roumanie et en Corée du Sud. Il y a 30 réacteurs CANDU en service dans le monde. De plus, l’Inde a conçu et construit 16 réacteurs basés sur le modèle CANDU.
Table showing the number of CANDU reactors around the world. Argentina 1, Canada 19,

Les isotopes médicaux

Le Canada assure environ la moitié de l’approvisionnement mondial en isotopes médicaux.

  • L’Institut des isotopes médicaux avancés du centre TRIUMF de l’Université de Colombie-Britannique mènera des recherches sur la prochaine génération d’isotopes médicaux.
  • Également basé en Colombie-Britannique, General Fusion est un des principaux partisans de la course à la recherche d’une réaction de fusion durable, laquelle pourrait constituer la « solution miracle » pour la production d’énergie électrique au XXIème siècle.

Les petits réacteurs modulaires

La Commission canadienne de sûreté nucléaire examine actuellement plusieurs conceptions canadiennes de petits réacteurs modulaires (PRM) qui pourraient aider le Canada à être concurrentiel dans de nouveaux domaines du marché de l’énergie à l’étranger – notamment les applications hors réseau, industrielles et à distance.

Une estimation prudente du potentiel d’exportation mondial des PRM est de 150 milliards de dollars par année entre 2030 et 2040. Il s’agit notamment des applications pour la production d’électricité, pour les sites miniers éloignés, pour les nations insulaires et pour les collectivités hors réseau.

Le marché mondial pourrait être beaucoup plus important si les pays adoptaient les PRM dans le cadre de leur lutte contre le changement climatique en réduisant ou en éliminant l’utilisation des combustibles fossiles dans la production d’électricité.

Avantages économiques

Fort de ses abondantes réserves d’uranium et de son bassin exceptionnel de professionnels qualifiés, le Canada est doté d’une industrie nucléaire dynamique, lui procurant plusieurs avantages.

  • Le Canada exporte environ 85 % de l’uranium extrait dans le pays.
  • L’industrie nucléaire crée environ 76 000 emplois, y compris des employés et des entrepreneurs.
  • L’industrie contribue pour environ 1,5 milliard de dollars en impôts fédéraux et provinciaux.

Le fait d’être un chef de file en matière d’économie et d’innovation fait également du Canada un précieux partenaire parmi les pays qui utilisent l’énergie nucléaire. Avec les États-Unis et le Japon, le Canada est l’un des trois principaux membres de l’initiative Nuclear Innovation : Clean Energy Future (NICE Future), un forum mondial sur l’utilisation pacifique et responsable de l’énergie nucléaire dans de nouveaux pays et secteurs de l’économie.

Image for Rénover le parc actuel
Section suivante

Rénover le parc actuel

Les réacteurs CANDU du Canada sont conçus pour fonctionner de manière fiable pendant des décennies. La plupart des 19 réacteurs canadiens sont à mi-parcours de leur cycle de…