banner image

Voyages spatiaux et maritimes

La technologie nucléaire alimente maintenant les vaisseaux spatiaux en combustible après une longue histoire dans la navigation maritime.

Faire sortir un vaisseau spatial de l’atmosphère et le libérer de la gravité terrestre nécessite une grande quantité de combustible. Plus le vaisseau spatial est lourd, plus il faut de combustible et plus la mission est coûteuse. Les sources d’énergie nécessaires pour effectuer un travail dans l’espace ou sur une autre planète doivent également être mises en orbite et nécessitent la combustion d’une plus grande quantité de combustible et plus de dépenses. Le manque d’oxygène pour brûler des combustibles, tels que l’essence, rend la plupart des combustibles chimiques non viables dans l’espace. Après leur lancement, la plupart des missions spatiales sont alimentées par les technologies nucléaires et solaires.

Depuis son atterrissage sur Mars en 2012, l’astromobile Mars Curiosity a utilisé un générateur thermoélectrique au plutonium d’une puissance de 125 watts pour alimenter son exploration de la surface. Ce plutonium était presque 1000 fois plus léger que l’essence à transporter pour effectuer le même travail. Certains astromobiles martiens sont alimentés par le soleil, d’autres par le nucléaire. Alors que les précédents astromobiles d’exploration de Mars étaient alimentés par le soleil, panneaux solaires ne produisaient qu’un cinquième de la puissance de ceux du Curiosity. Cet astromobile nucléaire continue d’explorer la planète rocheuse.

Ce ne sont pas les premières technologies nucléaires à alimenter des véhicules. De petits moteurs nucléaires alimentent les sous-marins depuis de lancement, en 1955, de l’USS Nautilus équipé d’un moteur de 10 mégawatts. Cette avancée technologique a considérablement augmenté la portée des sous-marins entre deux rechargements et a permis aux sous-marins d’être complètement immergés pendant des périodes beaucoup plus longues. Ces différences ont changé la dynamique de la guerre froide. L’utilisation militaire de la technologie nucléaire a finalement donné lieu à des usages à des fins pacifiques, dans la mesure où la Russie utilise aujourd’hui des brise-glaces nucléaires pour ouvrir des voies de navigation dans l’océan Arctique.

Les réacteurs sous-marins sont compacts, ils sont produits dans des usines plutôt que sur place, et ils sont capables de modifier la production. Ces caractéristiques ont préparé le terrain pour la mise au point ultérieure de petits réacteurs modulaires, lesquels constituent aujourd’hui une technologie énergétique révolutionnaire.

Image for Maladies infectieuses
Section suivante

Maladies infectieuses

La technologie nucléaire alimente maintenant les vaisseaux spatiaux en combustible après une longue histoire dans la navigation maritime.