Produits de consommation

Le rayonnement est présent dans l’environnement naturel : le rayonnement émis de l’espace traverse l’atmosphère terrestre, tandis que celui produit par les isotopes en désintégration dans l’écorce terrestre monte à la surface. Mais le rayonnement est aussi présent dans l’habitation de la majorité des Canadiens, plus précisément dans divers appareils dont les gens se servent tous les jours. Dans certains cas, la présence des radio-isotopes dans ces appareils est prévue par la loi – et ils peuvent même sauver des vies.

Smoke detector

Les détecteurs de fumée utilisent le rayonnement alpha.

Voici quelques-uns des appareils domestiques les plus courants et les moins connus qui font appel à la radioactivité.

Détecteurs de fumée

Les détecteurs de fumée sont les produits de consommation les plus courants qui utilisent la technologie nucléaire. Selon leur principe de fonctionnement, un émetteur alpha, généralement de l’américium 241, est placé à proximité d’un détecteur d’ions. Les particules alpha émanant de la source radioactive créent une ionisation dans les molécules d’air – c’est-à-dire qu’ils séparent un électron du reste de la molécule, si bien que les deux fragments qui en résultent portent une charge électrique pouvant être détectée par une plaque à charge positive et négative (montrée ci-après). Lorsqu’il y a une certaine concentration de fumée dans l’air, le niveau de charge diminue et le dispositif électronique du détecteur déclenche une alarme. La conception des détecteurs de fumée leur permet de fonctionner pendant une longue période, car l’américium 241 a une demi-vie de 458 ans.

Smoke detector - French

Source : Teaching Advanced Physics.

Panneaux de sortie de secours

exit sign

Panneau de sortie renfermant du tritium, qui brille dans le noir. Source : Wikimedia.

Les panneaux de sortie de secours aident à illuminer les corridors sombres en cas de panne de courant pour aider les gens à se mettre en sécurité. Ces panneaux ne sont pas alimentés par une source d’urgence, car ils doivent fonctionner même en cas de perte de l’alimentation d’appoint. Leur source d’énergie est le tritium, isotope radioactif de l’hydrogène. Le tritium est un émetteur bêta qui produit une lumière fluorescente en présence du matériau contenant du phosphore utilisé pour fabriquer le panneau.

Radioactivité à l’état de trace

D’autres articles domestiques courants peuvent aussi présenter une radioactivité à l’état de trace. Par exemple, on trouve un plan de travail en granit dans de nombreuses habitations canadiennes. Or, comme le granit est en fait un magma refroidi, il renferme un mélange de nombreux éléments, dont certains isotopes radioactifs. La composition précise varie d’un bloc à l’autre, mais le granit renferme souvent de l’uranium, du radium et du thorium à l’état de trace.

Fiestaware

La vaisselle Fiesta doit sa couleur orange à un oxyde d’uranium radioactif. Source : Artful Science.

Vaseline glass

Le verre à l’oxyde d’urane doit sa couleur jaune-vert à l’uranium qu’il contient. Source : Oak Ridge Associated University.

Certains objets d’antiquité, par exemple les articles en verre à l’oxyde d’urane et la vaisselle Fiestaware, présentent une radioactivité à l’état de trace. En effet, les fabricants ont imprégné d’uranium ces deux types d’objets pour les colorer.

Dans chacun de ces cas, le niveau de radioactivité est très faible et il ne présente absolument aucun danger.