banner image
News Releases

Jill Baker nommée vice-présidente des opérations de l’Association nucléaire canadienne

octobre 25, 2021

OTTAWA (le 25 octobre 2021) – L’Association nucléaire canadienne est heureuse d’accueillir Jill Baker au poste de vice-présidente des opérations. 

« C’est avec grand plaisir que j’annonce la nomination de Jill Baker au poste de vice-présidente des opérations à l’ANC. Elle entrera en fonction dès le 25 octobre, a déclaré le président et chef de la direction de l’ANC, John Gorman. L’industrie nucléaire va considérablement aider le Canada à atteindre ses objectifs en matière de réseau électrique à consommation zéro d’ici 2035 et d’émissions zéro d’ici 2050. L’expertise de Jill en matière de gouvernement, d’énergie et d’environnement sera essentielle alors que nous travaillons avec d’autres industries et parties prenantes du secteur de l’énergie propre pour « décarboniser » la production d’électricité du Canada, remettre à neuf notre parc nucléaire et développer de petits réacteurs modulaires.

Jill Baker est une responsable de l’évaluation environnementale et sociale comptant plus de 20 ans d’expérience diversifiée en matière de leadership, au service des gouvernements albertain et fédéral, d’institutions financières internationales, du secteur privé et d’organisations à but non lucratif. Elle a travaillé sur des projets et l’élaboration de politiques dans le secteur canadien de l’énergie, y compris de l’énergie nucléaire. 

Jill a occupé le poste de directrice générale à l’International Association for Impact Assessment, un réseau mondial de professionnels de l’évaluation. Elle a également été vice-présidente du Forum des politiques publiques. Elle a été directrice des politiques au gouvernement fédéral, tant à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie (TRNEE) qu’à Ressources naturelles Canada, et a commencé sa carrière à Ottawa à Environnement et Changement climatique Canada. 

« Jill Baker a acquis de solides compétences dans le secteur nucléaire. Elle possède également une vaste expérience dans le domaine des relations avec les Autochtones et de l’évaluation des incidences environnementales, et je sais qu’elle sera un réel atout pour l’ANC », a déclaré M. Gorman.

À propos de l’ANC :
Depuis 1960, l’Association nucléaire canadienne (ANC) est le porte-parole national de l’industrie nucléaire canadienne. Aux côtés de ses membres et de toutes les communautés d’intérêts, l’ANC fait la promotion de l’industrie à l’échelle nationale et internationale, travaille avec les gouvernements sur les politiques qui touchent le secteur et s’efforce de mieux faire connaître et comprendre la valeur que la technologie nucléaire apporte à l’environnement, à l’économie et à la vie quotidienne des Canadiens.