Mark Lesinski

Président et chef de la direction
Laboratoires nucléaires canadiens

Mark Lesinski est entré en fonction comme président et chef de la direction des Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) ltée le 13 septembre 2015. Les LNC sont la principale organisation du Canada en science et en technologie dans le domaine nucléaire gérée par la Canadian National Energy Alliance (CNEA).

Lesinski a mené une brillante carrière dans le secteur nucléaire, plus précisément dans le domaine des sciences, de l’exploitation, des projets et du déclassement. Il compte 38 années d’expérience au sein d’installations nucléaires commerciales et gouvernementales – exploitation de réacteurs de puissance, projets de remise à neuf majeurs et gestion de la décontamination et du déclassement.

Avant d’entrer aux LNC, Mark Lesinski a travaillé pendant 10 ans au Royaume-Uni. Il a d’abord été chargé d’accélérer la cession des actifs de la société Magnox South, où il occupait à la fin le poste de directeur général, après quoi il a été directeur de l’exploitation pour la Nuclear Decommissioning Authority (NDA) du Royaume-Uni, qui lui avait confié l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie pour les entreprises titulaires d’un permis d’exploitation. Grâce à un bagage unique en son genre – gestion de projets et de programmes, gestion et gouvernance au sein d’une société d’exploitation de sites nucléaires et coordination auprès du National Nuclear Laboratory –, M. Lesinski apporte une perspective et une expérience essentielles pour piloter la transformation des LNC.

De plus, après avoir géré avec brio pendant 17 ans de grand projets de remise à neuf de centrales de puissance commerciales, Mark Lesinski a travaillé pendant six ans à la décontamination et au déclassement d’un réacteur nucléaire et de sites du Département de l’Énergie des États-Unis, y compris le Rocky Flats Environmental Technology Site. À Rocky Flats, les approches novatrices qu’il a adoptées en matière de sécurité et de réglementation et le recours à des équipes très performantes ont permis de fermer le site 60 ans avant la date prévue à l’origine et à un coût inférieur de 30 milliards de dollars américains à l’estimation initiale.

Originaire de Rochester, New York, M. Lesinski est titulaire d’un baccalauréat en biologie (avec distinction) et a fait des études supérieures en science du rayonnement à l’Université de l’État de New York à Buffalo. Il a participé à la rédaction de nombreuses publications et donné des présentations dans le cadre de diverses conférences dans le secteur nucléaire.

Mark Lesinski met la rigueur et l’efficacité du secteur privé au service de la transformation des LNC.