Carte et liste chronologique - Association nucléaire canadienne

Carte et liste chronologique

Carte des installations nucléaires

Liste chronologique des réalisations dans le domaine nucléaire

1908 : Le prix Nobel de chimie est décerné à Ernest Rutherford pour son travail sur la décroissance radioactive réalisé à l’Université McGill à Montréal, en Québec.

1930 : Gilbert A. Labine découvre le premier gisement d’uranium au Canada, au Grand lac de l’Ours, en Territoires du Nord-Ouest.

1940 : George C. Laurence conçoit l’un des premiers réacteurs nucléaires du monde aux laboratoires du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) à Ottawa, en Ontario.

1944 : Le CNRC construit la première installation de recherche nucléaire à Chalk River, en Ontario.

1945 : Grâce à la pile expérimentale d’énergie zéro (ZEEP – Zero Energy Experimental Pile) développée à Chalk River, le Canada devient le deuxième pays du monde à contrôler la fission nucléaire dans un réacteur. La première réaction contrôlée a eu lieu en 1942 aux États-Unis sous la gouverne d’Enrico Fermi.

1946 : La Commission de contrôle de l’énergie atomique (CCEA) est créée en tant qu’organisme fédéral de réglementation du secteur nucléaire au Canada.

1947 : Le réacteur national de recherche expérimental (NRX – National Research Experimental), alors le plus puissant du monde, entre en service à Chalk River.

1951 : Deux équipes distinctes dirigées par Harold E. Johns et Roy Errington construisent les premiers appareils de radiothérapie au cobalt 60 du monde. Le premier traitement contre le cancer par radiothérapie externe est administré à London, en Ontario. Onze jours plus tard, on administre le second à Saskatoon, en Saskatchewan.

1952 : Le gouvernement du Canada crée la société d’État Énergie atomique du Canada limitée (EACL).

1952 : Un accident endommage le cœur du réacteur NRX – il s’agit du premier accident de cette nature. Après avoir été décontaminé et reconstruit, le réacteur sera redémarré 14 mois plus tard. Les leçons tirées de cet accident permettront de définir les principes directeurs de la sûreté des réacteurs qui s’appliqueront encore au 21e siècle. Les employés présents lors de l’accident et ceux ayant participé à la remise en état seront suivis de près pendant des dizaines d’années; le suivi médical montrera que l’accident n’aura eu aucune répercussion sur leur santé.

1954 : Wilfrid B. Lewis lance le développement du réacteur nucléaire CANDU dans le cadre d’une initiative conjointe réunissant EACL, Ontario Hydro et la Compagnie générale électrique du Canada.

1957 : Le réacteur national de recherche universel (NRU – National Research Universal), installation de recherche polyvalente, entre en service à Chalk River.

1962 : Le réacteur nucléaire de démonstration (NPD – Nuclear Power Demonstration), premier réacteur canadien de production d’électricité et prototype du modèle de réacteur CANDU, entre en exploitation. Il a une puissance de 22 MWe.

1964 : EACL met au point le premier stérilisateur commercial au cobalt 60 pour les aliments et les fournitures médicales.

1967 : La centrale Douglas Point, première centrale nucléaire canadienne de calibre commercial, entre en exploitation à Kincardine, en Ontario. Elle a une puissance de 220 MWe.

1972 : Le premier réacteur CANDU à l’extérieur du Canada entre en exploitation à Rajasthan, en Inde.

1973 : La construction des quatre réacteurs de la centrale Pickering A prend fin. Leur puissance totalise 2 060 MWe, ce qui fait alors de cette centrale nucléaire la plus puissante du monde.

1982 : La filière nucléaire prend son essor en dehors de l’Ontario. Les centrales Point Lepreau et Gentilly-2 entrent en exploitation respectivement au Nouveau-Brunswick et au Québec. Elles ont chacune une puissance de 635 MWe. Le Québec a auparavant exploité la centrale nucléaire Gentilly-1 en tant que prototype.

1994 : Le Canadien Bertram N. Brockhouse reçoit le prix Nobel de physique pour ses recherches sur la diffusion de neutrons menées à Chalk River.

1996 : Deux réacteurs CANDU sont vendus à la Chine. Il s’agit du marché le plus important entre les deux pays. Ces réacteurs (Qinshan‑4 et Qinshan‑5) sont livrés en 2003 en avance sur le calendrier et à un coût inférieur aux prévisions budgétaires. Ce projet détient le record pour la rapidité de construction d’une centrale nucléaire en Chine.

2000 : La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) est créée en vertu de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires pour remplacer la Commission de contrôle de l’énergie atomique (CCEA).

2002 : La Loi sur les déchets de combustible nucléaire est adoptée. Elle prévoit la création de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN). Le gouvernement fédéral approuvera en 2007 la méthode de « gestion adaptative progressive » proposée par la SGDN pour le stockage à long terme du combustible nucléaire irradié.

2011 : Les Services commerciaux d’EACL sont acquis par Candu Énergie inc., filiale à part entière de la firme d’ingénierie canadienne SNC-Lavalin. EACL demeure une société d’État et déménage son siège social à Chalk River.

2012 : Deux réacteurs nucléaires de la centrale de Bruce A sont remises en service après avoir été rénovées. Bruce Power devient alors la plus grande centrale nucléaire en exploitation au monde.

2012 : Le rover Curiosity se pose sur Mars. Ce véhicule à propulsion nucléaire ayant à son bord du matériel d’analyse canadien envoie des photos à la Terre.

2014 : Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), entreprise privée, sont mandatés pour gérer et exploiter les laboratoires d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL).

2015 : Le prix Nobel de physique est décerné à Arthur B. McDonald de l’Observatoire de neutrinos de Sudbury, en Ontario, pour avoir démontré que les neutrinos possèdent une masse.

2018 : On ferme définitivement le réacteur national de recherche universel (NRU), en service depuis 60 ans.

2018 : L’énergie nucléaire demeure la principale source d’électricité autre qu’hydraulique au Canada. Elle assure 17 % de la production d’électricité au pays et plus de 60 % en Ontario.