Production de base - Association nucléaire canadienne

Production de base

Les centrales nucléaires sont plus fiables que toute autre installation de production : elles fonctionnent jour et nuit en toute saison.

Cette fiabilité est importante en raison des fluctuations de la demande d’énergie, qui augmente et diminue tout au long de la journée : les bureaux consomment de l’électricité pour faire fonctionner les appareils d’éclairage pendant les heures ouvrables, les résidents mettent les électroménagers en marche lorsqu’ils rentrent du travail, et ainsi de suite. On observe également des fluctuations saisonnières, car il faut davantage d’énergie pour chauffer ou climatiser les bâtiments respectivement pendant les périodes extrêmement froides ou chaudes.

Quand la demande est à son maximum, il faut davantage d’électricité sur le réseau. C’est ce qu’on appelle la « charge de pointe ». Par ailleurs, même pendant les périodes où la demande est la plus faible, un grand nombre de personnes et d’entreprises consomment de l’électricité. Cette quantité minimale d’électricité requise est appelée la « charge de base ».

La plupart des entreprises de services publics exploitent des centrales thermiques, par exemple au gaz naturel, pour répondre à la demande en période de pointe, car elles peuvent les démarrer ou les mettre à l’arrêt assez rapidement. Ainsi, ces entreprises gaspillent le moins d’électricité possible sans surcharger le réseau ou réduire la tension.

Certaines entreprises de services publics peuvent également exploiter de nouvelles filières, par exemple l’énergie éolienne ou solaire, mais la production d’énergie dépend alors du vent ou du soleil.

Puisque l’énergie nucléaire n’est pas intermittente et qu’il n’est pas nécessaire de mettre les réacteurs nucléaires canadiens à l’arrêt pour les recharger, cette filière assure une alimentation en électricité fiable pour la charge de base.