Des chercheurs nucléaires produisent le médicament le plus rare sur terre - Association nucléaire canadienne

Contenu vedette

Des chercheurs nucléaires produisent le médicament le plus rare sur terre

En septembre, les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) et Triumf ont annoncé leur collaboration pour la production commerciale de ce que certains appellent « le médicament le plus rare sur terre ».

L’actinium 225 est un isotope émettant des particules alpha ayant une courte demi-vie qui peut être combiné avec une protéine ou un anticorps ciblant spécifiquement les cellules cancéreuses. Il s’est montré prometteur dans les utilisations expérimentales sur des patients atteints d’un cancer avancé pour tuer les cellules cancéreuses.

Chaque année, le monde entier en fabrique seulement une quantité égale au poids de quelques grains de sable.

Pendant des années, le centre à cyclotron TRIUMF de Vancouver a rejeté d’importantes quantités d’Ac 225, inconscient de son potentiel.

En vertu de ce partenariat, le faisceau de protons à haute énergie de TRIUMF sera utilisé pour fabriquer l’isotope, tandis que les installations de production et de manipulation nucléaires autorisées des LNC traiteront le matériau.

Le partenariat pourrait générer une augmentation de centaines de milliers de traitements au niveau mondial, selon Triumf.

« Nous sommes ravis de nous associer aux LNC pour cette initiative importante qui a le potentiel de transformer la vie de ceux qui souffrent de cancers sans traitement » a indiqué Kathryn Hayashi, présidente-directrice générale de TRIUMF Innovations, l’organe de commercialisation du laboratoire, dans une déclaration.

« Cette entente permettra à TRIUMF de tirer parti d’un de nos principaux atouts, le cyclotron de 520 MeV, et nos scientifiques et ingénieurs pourront produire cet isotope à une échelle augmentant les capacités de développement clinique. Ainsi, le traitement d’un large spectre de cancers que nous ne pouvons pas combattre efficacement à l’aide des technologies actuelles devient possible. »

« Comptant plus d’un milliard de traitements médicaux effectués à l’aide d’isotopes produits dans les laboratoires de Chalk River, les LNC sont un chef de file mondial de la médecine nucléaire depuis des décennies » a déclaré Mark Lesinski, président-directeur général des LNC. « Nous considérons cette entente avec TRIUMF comme une évolution naturelle de ce travail; elle exigera des compétences éprouvées dans la fabrication ciblée, la radiochimie, l’analyse radio-isotopique et la gestion des sous-produits nucléaires et chimiques. »

En outre, les LNC et TRIUMF ont annoncé récemment qu’ils organiseront conjointement le 11e Symposium sur l’alphathérapie ciblée (TAT11), un forum mondial permettant aux chefs de file universitaires et de l’industrie de se rencontrer et de discuter des derniers développements techniques, réglementaires et cliniques en matière de thérapie radiopharmaceutique ciblée. L’événement aura lieu en avril 2019 à Ottawa.