Stockage à long terme - Association nucléaire canadienne

Stockage à long terme

Deux initiatives en cours au Canada pourraient rendre possible le stockage des déchets radioactifs dans des dépôts en formations géologiques profondes (DFGP). Ce type de dépôt consiste en une construction souterraine, un peu comme une mine souterraine, aménagée à une profondeur de plusieurs centaines de mètres dans une formation rocheuse stable. La conception des DFGP repose sur plus de 30 années de recherche-développement et de démonstration de technologies de stockage des déchets radioactifs, entre autres au Canada, aux États-Unis, en Suisse, en Suède, en France et au Royaume-Uni.

Le premier DFGP proposé servirait au stockage des déchets de faible et moyenne activité sur le site nucléaire de Bruce à Tiverton, en Ontario. Il s’agit de déchets de faible activité comme les vadrouilles et les chiffons qui requièrent une gestion à long terme et de déchets de moyenne activité comme les filtres des réacteurs. C’est la Municipalité de Kincardine qui a proposé le projet de concert avec Ontario Power Generation (OPG). Les déchets de faible et moyenne activité stockés dans ce dépôt proviendraient des centrales Darlington et Pickering, qui appartiennent à OPG, ainsi que de la centrale Bruce Power. Ils seraient transportés par camion de façon sécuritaire.

DGR

Projet d’installation de stockage dans des couches géologiques profondes. Source : Ontario Power Generation.

L’autre DFGP proposé servirait au stockage de tout le combustible nucléaire irradié au Canada. Le gouvernement fédéral a approuvé la recommandation de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) préconisant la gestion adaptative progressive, qui prévoit un DFGP. Pour la sélection du site, la SGDN a élaboré un processus axé sur la communauté, en neuf étapes. En date de 2018, cinq communautés du nord de l’Ontario ont déclaré leur intérêt à en apprendre sur le DFGP et à sonder leur territoire pour un site potentiel.  Sur la base des dernières prévisions, le processus de sélection du site pourrait s’achever en 2023. La SGDN commence maintenant à collaborer avec les communautés sur les évaluations préliminaires.